Sélection lecture numéro 61

Photo : Sélection lecture numéro 61

Seins et oeufs

de Mieko Kawakami

A quarante ans, Makiko est envahie par l’obsession de se faire refaire les seins, une lubie que sa fille de douze ans ne supporte absolument pas. Conflits mère-fille, vertiges de la puberté, les choses prennent un tour très compliqué quand l’adolescente se mure dans le silence. Toujours plus déterminée dans ses choix, Makiko décide de rejoindre sa soeur à Tokyo; de dix ans sa cadette, Natsu est célibataire, et c’est dans son minuscule appartement que mère et fille vont lui imposer leurs problèmes.

Mieux vaut en rire

d'Alix Etournaud

Au moment de l'accouchement de son 3ème enfant, la narratrice découvre dans la presse people que son mari la trompe avec une journaliste télé connue...qui va se révéler complètement dingue. Cette histoire, l'auteur l'a vécue et parle de sa douleur avec pudeur et surtout humour.

La confusion des peines

de Laurence Tardieu

La confusion des peines, c’est le livre d’une fille pour son père. La fille, la narratrice, prend appui sur le silence qui depuis dix ans a entouré la condamnation de son père et, dans le même temps, la mort de sa mère, pour tenter de retracer un cheminement : qui est cet homme, qu’enfant elle a aimé d’un amour fou, qui lui apparaissait tellement au dessus des autres, qui un jour s’est brutalement retrouvé condamné pour corruption, et qu’aujourd'hui elle ne sait plus rejoindre ? Comment comprendre, accepter, qu'un homme n'est pas un mais multiple, secret, contradictoire, faillible - humain ? Et, ce cheminement étant fait, comment sortir du silence qui la lie depuis toujours à ce père, si proche et si lointain, pour s'arracher à lui et exister enfin ?

Le sang d'Aphrodite

d'Elena Arseneva

Tchernigov, 1074. La ville frémit. Un tueur rode dans ses entrailles. Pervers et séducteur, il associe au plaisir des sens celui de la mise à mort… Chargé d'élucider ces meurtres, le boyard Artem découvre au coeur de l'énigme un aphrodisiaque puissant qui prélude au rituel que l'assassin accomplit avec chaque victime. Son nom : le Sang d'Aphrodite.

Nos baisers sont des adieux

de Nina Bouraoui

Parce que je sais que l'on désire comme l'on a été désiré, j'ai dressé la liste des hommes, des femmes, des images, des sensations, des oeuvres d'art qui ont construit la personne que je suis. C'est un livre de portraits, traversant les années (de 1972 à 2009). Traversant les villes (Alger, Paris, Berlin, Zurich, Abu Dhabi...). Portraits reliés les uns aux autres par la recherche sans fin de l'amour. C'est un livre sur la vie, un livre en vie, un livre qui bat, un livre dont on pourrait aussi entendre le son et percevoir les reliefs d'une géographie intime, la géographie des sentiments.

par | | Tags : lecture

Commentaires

A lire également

Poppy Wyatt est un sacré numéro

de Sophie Kinsella

Poppy Wyatt est au bord de la crise de nerfs : elle vient de perdre sa bague de fiançailles, celle qui est dans la famille de son fiancé Magnus depuis plusieurs générations. Et pour couronner le tout, on vient de lui dérober son portable. Juste au moment où elle envisage la fuite à l'étranger, elle découvre dans une poubelle un téléphone. Miracle ! Enfin pas si sûr… Car ce portable appartient à l'assistante d'un dénommé Sam qui n'a pas l'air de saisir l'urgence de la situation. À force de supplications, Poppy réussit à le persuader de lui laisser ledit téléphone. C'est juré, c'est l'affaire de quelques heures, et elle lui transmettra tous ses messages d'ici là. Sauf que bien entendu, toute cette affaire va rapidement tourner au vinaigre !

« Ô chère culture, je me présente à toi et à tes adorateurs, nouvelle loi déjà aimée de tous. Je suis ce texte voté et adopté qui profitera à l'élite, la seule qui te comprend vraiment. Je suis la mesure de la démesure. »

Le diable de Radcliffe Hall

de Stéphanie des Horts

Elle est américaine. Elle a vingt ans tout juste, une peau laiteuse et des rondeurs conséquentes. Maisie Kane est aussi et surtout fabuleusement riche et bien décidée à trouver un époux sur le vieux continent. En 1953, au Savoy à Londres, elle croise le chemin des Radcliffe, aristocrates aussi lancés que dépravés, aussi cruels que parfaitement amoraux, dont elle devient très vite, du moins, le croient-ils- le jouet. Car Miss Kane n'a pas fini de faire parler d'elle chez les heureux du monde.

Au Galaxie d'Amnéville

Le 19 Septembre, Sexion d'Assaut sera en concert.

de détails sur : Concerts Septembre 2013

L'art difficile de rester assise sur une balançoire

d'Emmanuelle Urien

Les dents de ma mère

d'Amandine Cornette de Saint Cyr

Vingt-sept ans que ma Mère me phagocyte avec ses " je t'aime ". Vingt-sept ans qu'Elle me rabâche que la seule personne capable de m'aimer, c'est Elle. Vingt-sept ans qu'Elle m'étrangle avec son cordon sur lequel je tire vainement. Mais là, c'est fini, j'ai trouvé le courage de le trancher. Je vais faire ma vie loin d'Elle. Avec un autre qu'Elle. Enfin...

A moins que vous ne soyez un ermite isolé au Pérou et n'ayant pour amis que son troupeau d'alpagas, vous devez certainement connaître cette mode virale de la dédipix.

de détails sur : Phénomène Dédipix

Le baiser de la pieuvre

de Patrick Grainville

Hanuo, un bel adolescent, vit sur une île japonaise dans un village de pêcheurs au pied d'un volcan menaçant. Une région pleine de magie, d'envoûtements. Un jour, Hanuo découvre Tô, la veuve d'un pêcheur, toute nue. Quelle beauté! Hanuo tombe aussitôt amoureux, comme sous le charme d'une fée ou d'une sirène. Mais Tô a déjà un amant, la pieuve géante Oryui. Et leur relation est très sensuelle. Une fable inspirée d'une très célèbre estampe japonaise.

Barbe bleue

d'Amélie Nothomb

Saturnine travaille au musée du Louvre et habite chez une amie, Corinne. Ce qui devait être ponctuel commence à s’éterniser et la jeune fille se met en tête de trouver un appartement dans les plus brefs délais. Elle finit par tomber sur une offre alléchante : une super chambre dans un hôtel particulier tout ça pour une somme modique… Quand elle se rend compte qu’Elmirio, le propriétaire des lieux, a une réputation sulfureuse (ses 8 colocataires précédentes ont disparu…), elle ne fuit pas pour autant. Il l’aimera. Elle le méprisera. Entre eux : la chambre noire où elle a interdiction de pénétrer.

Le japon n'existe pas

d'Alberto Torres-Blandina

Dans un aéroport, un balayeur affable et disert bavarde avec les passagers en attente, devine leur destination, leur donne des conseils, raconte des histoires passionnantes sur ses voisins, flirte avec la vendeuse de journaux. Il propose même à ses interlocuteurs en partance pour Tokyo une théorie originale : « Le Japon n'est qu'une façade. Une opération marketing comme une autre. On l'a inventé pour vendre de la technologie et ça a marché. Made in Japan est aujourd'hui le meilleur label pour vendre une voiture ou un téléviseur. »

Toutes les news >>