Les allemands ont donné une leçon de football

Photo : Les allemands ont donné une leçon de football

Cette semaine avait lieu les demi-finales aller de la C1. On était dans l'attente de savoir quel pays allait prendre le pouvoir en Europe footballistiquement parlant. Pour être franc, on s'attendait plutôt à voir les espagnols partir du bon pied à l'extérieur. Il faut dire que le Barça est toujours présent dans les grands rendez-vous grâce à son maître à jouer et qu'on voyait mal qui pouvait faire chuter le Real qui a éliminé les mancuniens.

Seulement c'était sans compter sur le jeu allemand... Plus alléchant que jamais, le jeu allemand nous a totalement séduit cette semaine. Entre rigueur défensive et créativité offensive, ils nous ont épaté.

Bayern Munich - FC Barcelone 4-0

Les barcelonais ont beau avoir eu comme à leur habitude la possession du ballon, ils ont été inoffensifs tout du long. Même Messi n'a pas su tirer son épingle du jeu. Et forcément Barcelona sans un grand Messi, c'est une tout autre équipe. Le Bayern a fait preuve d'un réalisme offensif insolent, surtout sur coup de pieds arrêtés leur permettant de marquer sur corner. Les munichois étaient tout bonnement inarrêtables tant dans leur montée offensive que dans leur repli défensif. Le 4-0 est amplement mérité et Villanova n'a été à aucun moment capable de remédier à la pâle prestation de son équipe. Le Barça a beau être le barça, on voit mal comment renverser une telle situation...

Dortmund - Real Madrid 4-1

On ne cessait d'entendre dire que cette année la C1 était pour le Real, vraisemblablement, toujours pas... Le Real a quand même mieux résisté que le Barça en réussissant à rester à la surface jusqu'à la pause grâce à Ronaldo. Et puis en 2e mi-temps, la classe du trio offensif : Reus, Götze et l'incontournable Lewandowski a frappé fort. Lewandowski a inscrit les 4 buts de son équipe, réalisant une prestation hors du commun. On comprend mieux pourquoi le Bayern a souhaité le faire signer ainsi que Götze. Avec tant d'avance, il est aussi improbable que les espagnols s'en sortent (Mourinho, t'as une solution ?).

En tout cas une chose est sûr, les allemands nous ont régalés.

par | | Tags : sport

Commentaires

A lire également

Un ballon d'or  qui fait polémique

Cristiano Ronaldo a raflé pour la 2e fois de sa carrière, le trophée du ballon d'or… Depuis le sacre du portugais les révoltes et critiques vont bon train sur la toile, et il y a de quoi…

La montée, c'est fait !

Mission accomplie pour le FC Metz qui au terme d'une belle saison remonte directement en L2 et conserve ainsi son statut de club professionnel ainsi que ses infrastructures performantes comme son centre de formation renommé.

On avait pris l’habitude de voir une majorité de clubs anglais dans le dernier carré de la coupe d’Europe et de les voir affirmer leur suprématie, cette année tout est remis en question. Le collectif allemand très alléchant y est pour quelque chose. Le Bayern de Munich, excellent depuis le début de la saison et déjà sacré champion a éliminé le dernier club italien encore en lice dans l’aventure. Dortmund l’accompagne sur les plus hautes marches.

Le tirage au sort de la Ligue des Champions a eu lieu aujour'dhui à 11h30 et le PSG s'en sort bien avec Valence comme adversaire. Valence est une équipe irrégulière capable du meilleur comme du pire selon les matchs.

Sinon, le choc de ces huitièmes de finale sera indéniablement : Real Madrid - Manchester United.

Enfin un grand match des espagnols

Les supporters espagnols étaient frustrés de voir leur équipe arriver si loin dans le tournoi sans pour autant voir un beau football. L’Espagne a été brouillonne tout du long de la compétition et peu séduisante, laissant notamment de grands regrets aux français et portugais. Seulement voilà, comme dit le dicton, les grandes équipes sont toujours présentes dans les grands rendez-vous. Ce soir était un grand rendez-vous. Les espagnols firent rapidement la différence grâce à un but de leur petit lutin, Silva et les italiens au lieu de répliquer par leur si beau collectif qu'ils avaient su déployer avec brillo jusqu’ici tentèrent de remédier à la situation à l’image de Balotelli de façon individuelle. C’était l’erreur à ne pas commettre puisque l’Espagne avant la mi-temps enfonça le clou par l’intermédiaire d’Alba, véritable révélation de ce tournoi.

Décidément cet euro nous aura surpris jusqu’au bout…

Portugal 0 - 0 Espagne

On attendait le Portugal poussé par un Ronaldo chaud bouillant à l’idée de remporter enfin un titre avec sa nation et en prime le ballon d’or. Finalement ce sont les espagnols pourtant loin d’être brillants dans cet euro qui se retrouvent en finale. La chance leur a souri en demi-finale après un match faible en occasions qui s’est éternisé jusqu’aux tirs aux buts. 

On s'attendait à des victoires à l'extérieur du Real Madrid et du FC Barcelone tant ils mènent les débats cette saison en Liga et qu'ils plantent des avalanches de buts chaque week end. Munichois et londoniens en ont voulu autrement.

On connaît désormais le dernier carré, les 4 équipes susceptibles de remporter le St Graal des clubs européens.

Le Bayern Munich poussé par un Ribéry en feu est venu à bout très facilement du dernier club français encore en compétition européenne (à noter que suite aux mauvais résultats des équipes françaises, le pays se retrouve en 6e position du classement FIFA, devancé par les portugais. Ainsi dès la saison prochaine, le 3e club français devra passer par le 3e tour préliminaire pour tenter de se qualifier en C1). Olic a fait la différence par deux fois sur des caviars de ses camarades poussant ainsi l'OM un peu plus dans sa sombre crise.

Toutes les news >>