Euro 2012 Suède vs Angleterre

Photo : Euro 2012 Suède vs Angleterre

C'est dans un stade olympique de Kiev, jaune de monde que la rencontre opposant la Suède à l'Angleterre débute.

Un match très animé qui démontre, d'entrée de jeu, les intentions des suédois. Les jaunes, dominateurs dans le jeu, butent sur une défense anglaise très solide et bien regroupée et comme l'on a coutume de dire "dominer n'est pas gagner". Chose qui se confirmera à la 23ème minute où, sur un centre tiré côté droit, Carroll étrangement seul ne se fait pas prier pour battre le portier suédois de la tête. Les anglais ouvrent la marque sur leur seule et unique occasion. Un peu à l'image de celui inscrit face à la France.

Les suédois, revanchards reprennent donc la rencontre là où ils l'avaient laissé. Cela va s'avérer payant dès le début de la seconde période, puisque suite à un coup-franc mal tiré par le géant Ibrahimovic, Mellberg idéalement placé reprend le ballon d'une puissante frappe. Dans un premier temps déviée par Hart, le gardien anglais, la balle trouve sur sa course Glen Johson qui, impuissant, ne peut qu'accompagner le ballon dans ses propres filets.

A ce moment du match, on se dit que rien ne peut contrarier les guerriers jaunes dans leur course à la victoire. Une pensée qui prendra un peu plus forme 10 minutes plus tard, à la 59ème où sur un centre précis, Mellberg s'illustre de la tête. Un astucieux ballon piqué qui laisse Joe Hart vissé sur sa ligne.

Les anglais, contrariés et jusque là plutôt discrets vont savoir relever par deux fois la tête. La première fois par le biais de Theo Walcott, fraîchement rentré, qui sur une frappe "parachute" trompe Andreas Isaksson. Le portier avait étrangement anticipé une frappe qui semblait anodine.

Profitant de leur vivacité et s'appuyant sur leur vitesse les anglais vont enfoncer le clou une seconde fois par l'intermédiaire de Danny Welbeck qui s'illustre de la plus belle des manières au travers d'une "Madger" du talon.

Les suédois, assommés, tenteront tout pour revenir mais sans succès.

C'est au travers d'une défaite douloureuse que la Suède sort de cet Euro. Une situation qui pourrait faire le bonheur de la France, qui affrontera cette équipe qui n'a plus rien à joueur dans cette compétition... Mis à part leur honneur.

par | | Tags : sport

Commentaires

A lire également

Décidément cet euro nous aura surpris jusqu’au bout…

Portugal 0 - 0 Espagne

On attendait le Portugal poussé par un Ronaldo chaud bouillant à l’idée de remporter enfin un titre avec sa nation et en prime le ballon d’or. Finalement ce sont les espagnols pourtant loin d’être brillants dans cet euro qui se retrouvent en finale. La chance leur a souri en demi-finale après un match faible en occasions qui s’est éternisé jusqu’aux tirs aux buts. 

Les couleurs allemandes au rendez-vous

Déjà l’après-midi, les couleurs de l’Allemagne étaient présentes un peu partout en ville (Sarrebruck, Allemagne) et portées par tous. Drapeaux, collier à fleurs, peinture sur visage, chapeau, … noir-rouge-jaune se mêlaient dans la foule. Des petites places comme celle de la « Johanneskirche » à Sarrebruck ont été aménagées pour les supporters afin de suivre le match autour de quelques bières et entre amis devant un écran géant. Tous les bars ont sortis leurs télés sur les terrasses. A 19h ces dernières étaient déjà remplies.

Portugal – R.Tchèque 1-0

Malgré le plus petit des scores au tableau d’affichage, le Portugal n’a pas vraiment été inquiété. Cristiano Ronaldo a trouvé par deux fois les poteaux de Cech et aurait pu marquer le plus beau but de la compétition sur un ciseau acrobatique. Les tchèques à l’image de Jirasek ont montré beaucoup d’envie et de courage mais la différence technique était trop grande pour espérer l’emporter. Ils n’auront tiré en tout et pour tout que 2 fois au but, pas de quoi inquiéter Rui Patricio. Le Portugal fut donc le premier qualifié pour les demi-finales rapprochant son capitaine un peu plus vers le ballon d’or.

Les bleus sont en quart de finale de l'Euro et c'est tout ce qu'il faudra retenir après leur confrontation face aux suédois. Tous les paramètres étaient pourtant réunis pour passer une belle soirée : les bleus quasiment sûrs d'être qualifiés, les suédois déjà éliminés et un très bel hommage à Thierry Roland jusqu'en Ukraine.

Le groupe C aurait pu être un simple "copier-coller" du groupe B. En effet, les Irlandais, derniers du classement et ne comptant que zéro point étaient d'ores et déjà privés d'accession aux quarts de finale. Ceci avant même de rencontrer leur adversaire du soir: l'Italie. Une Italie qui a tout à prouver et qui joue sa survie dans la compétition.

de détails sur : Euro 2012 Groupe C

Dans un groupe B où rien n'était encore joué (excepté pour les Pays-Bas éliminés, aux confrontations directes, avant même de disputer le match) le Danemark affrontait l'impressionnante équipe d'Allemagne.

de détails sur : Euro 2012 Groupe B

16 juin 2014 : 2ème anniversaire de la mort de Thierry Roland

"Je crois qu'après ça, on peut mourir tranquille !"

Commentateur et journaliste sportif de renom, Thierry Roland a fait couler quelques larmes ce samedi 16 juin, date immortalisée dans tous les coeurs des adeptes du football qui se respectent. Une légende qui s'est envolé après le match de l'Ukraine contre la France suite à un accident vasculaire cérébral. Il aurait d'ailleurs dû commenté cette rencontre aux côtés de son vieil acolyte Jean-Michel Larqué, ému face à une si grande perte dans le monde du football. Il a ainsi assisté au dernier match de sa vie derrière son écran de télévision, se remettant encore de son opération dû à des complications des calculs biliaires.

de détails sur : Mon cher Thierry

L’équipe de France a affronté le pays co-organisateur pour son 2e match.  Le sélectionneur avait apporté vendredi soir 2 changements à son onze de départ avec l’arrivée de Clichy et Menez remplaçant respectivement Evra et Malouda quasiment invisibles tous deux lors du match face aux anglais. Les bleus s’engagèrent tout de suite avec beaucoup d’envie dans la partie mais un énorme orage vint s’installer au-dessus du stade du Shaktar coupant leur bonne initiative après seulement 4min de jeu.

C'est dans le cadre du premier match de la journée, de ce groupe C que les italiens et les croates s'affrontent dans un stade de Poznan clairement aux couleurs de la Croatie. Une dominante dans les tribunes qui se fait ressentir dans les hymnes puisque là où celui des rouges et blanc est repris à l'unisson, celui de la squadra azzurra est copieusement sifflé.

de détails sur : Euro 2012 Italie - Croatie

C'est dans un match électrique, entre deux nations ennemies, que se sont affrontés les Pays-Bas et l'Allemagne. Les hollandais, au pied du mur étaient dans l'impérative de gagner pour ne pas être décrochés.

Ce sont eux qui lancent véritablement le match au travers d'actions rapides et directes. Des tentatives sans conséquences puisque que c'est grâce à un Mario Gomez en état de grâce que les allemands ouvrent la marque. Lancé plein axe, il profite d'un très mauvais alignement de la défense batave pour battre le gardien hollandais qui avait anticipé de l'autre côté.

Toutes les news >>