De la vitesse, et vite !

Photo : De la vitesse, et vite !

Résumé de France - Croatie

Alors qu’à la fin du match Luxembourg - France, les journalistes se vantaient sur notre nouvelle équipe de France, menées d’après eux de mains de maître, Laurent Blanc lui a su avoir un discours honnête et avait bien vu le même match ennuyeux comme les téléspectateurs français. C’est pourquoi hier soir, face à la Croatie, il a voulu tester une autre combinaison avec une équipe grandement remaniée.

Première mi-temps

La France, comme contre le Luxembourg a mis du temps à se mettre dans le match laissant la possession de balle aux croates qui ne se montrèrent pas pour autant très inquiétants. Il aura fallu attendre la 23ème minute de jeu pour voir un premier tir non cadré de Matuidi puis la 36ème pour voir un énorme raté de Benzema. En première mi-temps, Jeremy Menez aura été le seul vraiment capable de faire la différence grâce à son accélération fulgurante.

Deuxième mi-temps

En 2ème mi-temps avec les entrées de Loic Remy et de Franck Ribéry, l’équipe de France a retrouvé plus de dynamisme. Ribéry bien que sifflé a montré de bonnes choses sur le côté gauche, plus que Malouda en un match et demi, il est donc parti à la reconquête du public français. Malheureusement les bleus là encore manqueront la finition. Ribéry et Benzema ont à plusieurs reprises bien combiné mais le cadre s’est dérobé à toutes leurs tentatives. C’est alors Adil Rami, défenseur central au côté de Philippe Mexès qui a voulu créer la sensation, il a d’abord fait une montée fulgurante avec une frappe qui est venue s’écraser sur le poteau et ensuite tenté une retournée acrobatique en toute fin de match, mais en vain. De ce côté, Hugo Lloris s’est montré rassurant en sortant deux arrêts de grande classe.

Au final

Au final ce match aura été quasiment une copie conforme du match contre le Luxembourg à l'exception près qu'on aura pas vu de buts. L’équipe de France fait tourner le ballon, a la possession mais est beaucoup trop lente pour apporter le danger. Malouda et Nasri notamment multiplient les touches de balles inutiles ce qui ralentit considérablement le jeu et au moment de décaler sur les ailes, l’équipe adverse s’est donc totalement repliée et tout est à refaire.

Les satisfactions de la semaine

  • Hugo Lloris, avec ses 2 arrêts contre la Croatie permet de conserver sa série d’invincibilité. Très rassurant pour sa défense, il doit encore cependant progresser dans son jeu au pied.
  • Philippe Mexès et Adil Rami, les 2 patrons de la défense. Ils font de temps en temps l’un comme l’autre une petite erreur mais qui reste pour l’instant sans conséquences. Ils sont très complémentaires, imposant dans chacun de leurs duels et apportent un énorme plus offensivement, dans la relance comme dans les coups de pieds arrêtés.
  • Alou Diarra, Blaise Matuidi et Yann M’Vila, autrement dit tous les milieux récupérateurs. Si l’équipe de France n’a pas à s’en faire pour un poste, c’est bien celui-là. Yann M’Vila avait été excellent contre le Luxembourg mais ses deux coéquipiers ont également montré de bonnes choses hier soir. On en vient mieux à comprendre le fait que Blanc puisse se passer de Lassana Diarra pourtant une des seules satisfactions de l’équipe de France sous l’ère Domenech.
  • Franck Ribéry a montré qu’il était en pleine possession de ses moyens et un des meilleurs à son poste lorsqu’il est aligné à gauche. C’est de bon augure pour la suite.
  • Dommage que l'on ait pas vu plus Jeremy Menez pour se faire une réelle idée car à l'aise techniquement, il s'est montré très entreprenant.
  • Karim Benzema n’a certes pas marqué mais il a montré que grâce à ses titularisations au Real de Madrid, il avait retrouvé une très bonne condition physique. Sa technique lui a permis de s’ouvrir parfois le chemin des buts à lui tout seul; il ne reste plus qu’à concrétiser.

Les déceptions

  • Bacary Sagna, Patrice Evra, Anthony Reveillère, Gael Clichy. Aucun arrière latéral n’a été plus en vue qu’un autre, Clichy et Evra ont été à la peine défensivement dans la plupart de leurs duels alors que Reveillère et Sagna ont du mal à apporter le danger et notamment des centres digne de ce nom. La faute aussi à leurs coéquipiers du milieu de terrain qui mettent trop de temps à lâcher leur ballon pour pouvoir créer le décalage.
  • Florent Malouda, Samir Nasri et Yoann Gourcuff. Les trois milieux de terrain créateurs de l’équipe de France manquent justement de créativité ces derniers temps, multipliant les touches de balle inutiles, ils perdent parfois de ballons qui se montrent vite dangereux pour la défense française et ne créent que très rarement un bon décalage vers l’avant. Le public a d’ailleurs montré son mécontentement lorsque Nasri et Gourcuff sont sortis et entrés sous les sifflets.

En conclusion, il y a donc du travail qui a été fait depuis l’arrivée de Laurent Blanc avec notamment une charnière centrale au top qui n’encaisse plus de but et des milieux de terrains récupérateurs qui se donnent au maximum sur le terrain. En revanche il faut encore trouver la bonne solution offensivement pour être décisif mais attention, l'euro approche à grand pas...

Les autres équipes

Il n’y a pas que chez les français que ça coince ! Pour preuve l’Allemagne s’est inclinée chez elle face à l’Australie 1-2, les anglais ont fait match nul contre le Ghana 1-1 et l’Argentine n’a pas battu le Costa Rica, 0-0.

En revanche les deux finales du dernier mondial, déjà victorieux ce week-end ont remis ça. Les Pays-Bas se sont imposés 5-3 contre la Hongrie, et l’Espagne a battu la Lithuanie 1-3. Ce sont donc toujours ces deux nations qui survolent le classement fifa à l’heure actuel.

par | | Tags : sport

Commentaires

A lire également

Voilà la phrase qui peut résumer les matchs aller des quarts de finale de la Ligue des Champions. Voici un retour sur les matchs :

L’équipe de France

Après le match contre le Luxembourg vendredi soir, c’est une fois de plus la même question qui se pose pour l’équipe de France. Que doit-on penser de sa prestation ? Car si les 3 points sont au rendez-vous, la manière n’y était pas vraiment… Pendant que les gros favoris comme l’Allemagne et les Pays-Bas qui se sont imposés tous les 2 par 4 buts d’écarts et un jeu alléchant, la France a peiné à mettre 2 buts face au Luxembourg.

Toutes les news >>