Allemands et espagnols prennent le pouvoir

Photo : Allemands et espagnols prennent le pouvoir

On avait pris l’habitude de voir une majorité de clubs anglais dans le dernier carré de la coupe d’Europe et de les voir affirmer leur suprématie, cette année tout est remis en question. Le collectif allemand très alléchant y est pour quelque chose. Le Bayern de Munich, excellent depuis le début de la saison et déjà sacré champion a éliminé le dernier club italien encore en lice dans l’aventure. Dortmund l’accompagne sur les plus hautes marches.

De l’autre côté, ce sont les inévitables Barcelone et Real… Ce sont donc les allemands et espagnols qui ont pris le pouvoir sur la scène européenne cette année. Il faut dire qu'on a d’une part un jeu collectif superbe avec une multitude de tirs, de centres et d’actions offensives que l’on aime tant… Et de l’autre des équipes menées par les 2 meilleurs joueurs au monde : Ronaldo et Messi. Difficile donc de rivaliser…

Difficile mais pas impossible… C’est ce qu'ont su nous montrer les parisiens car si de nombreux experts prônent le jeu du barça depuis de nombreux mois maintenant, celui-ci a clairement montré ses limites sans son prodige. Le PSG est éliminé de la Champion’s League sans avoir été battu par le barça et surtout, sans l’intervention du petit argentin, ce serait le club français qui se serait qualifié. Paris a ainsi démontré qu'il faudrait compter sur eux l’année prochaine et qu’une nouvelle ère pour le football français sur la scène européenne est en train de se dessiner.

En attendant ce sont bien les allemands qui devront se confronter aux espagnols et il devient difficile de faire un pronostic tant les équipes restantes ont de talent. Une chose est sûre, le spectacle devrait être au rendez-vous. 

par | | Tags : sport

Commentaires

A lire également

Cette semaine avait lieu les demi-finales aller de la C1. On était dans l'attente de savoir quel pays allait prendre le pouvoir en Europe footballistiquement parlant. Pour être franc, on s'attendait plutôt à voir les espagnols partir du bon pied à l'extérieur. Il faut dire que le Barça est toujours présent dans les grands rendez-vous grâce à son maître à jouer et qu'on voyait mal qui pouvait faire chuter le Real qui a éliminé les mancuniens.

Le tirage au sort de la Ligue des Champions a eu lieu aujour'dhui à 11h30 et le PSG s'en sort bien avec Valence comme adversaire. Valence est une équipe irrégulière capable du meilleur comme du pire selon les matchs.

Sinon, le choc de ces huitièmes de finale sera indéniablement : Real Madrid - Manchester United.

Enfin un grand match des espagnols

Les supporters espagnols étaient frustrés de voir leur équipe arriver si loin dans le tournoi sans pour autant voir un beau football. L’Espagne a été brouillonne tout du long de la compétition et peu séduisante, laissant notamment de grands regrets aux français et portugais. Seulement voilà, comme dit le dicton, les grandes équipes sont toujours présentes dans les grands rendez-vous. Ce soir était un grand rendez-vous. Les espagnols firent rapidement la différence grâce à un but de leur petit lutin, Silva et les italiens au lieu de répliquer par leur si beau collectif qu'ils avaient su déployer avec brillo jusqu’ici tentèrent de remédier à la situation à l’image de Balotelli de façon individuelle. C’était l’erreur à ne pas commettre puisque l’Espagne avant la mi-temps enfonça le clou par l’intermédiaire d’Alba, véritable révélation de ce tournoi.

Décidément cet euro nous aura surpris jusqu’au bout…

Portugal 0 - 0 Espagne

On attendait le Portugal poussé par un Ronaldo chaud bouillant à l’idée de remporter enfin un titre avec sa nation et en prime le ballon d’or. Finalement ce sont les espagnols pourtant loin d’être brillants dans cet euro qui se retrouvent en finale. La chance leur a souri en demi-finale après un match faible en occasions qui s’est éternisé jusqu’aux tirs aux buts. 

Les couleurs allemandes au rendez-vous

Déjà l’après-midi, les couleurs de l’Allemagne étaient présentes un peu partout en ville (Sarrebruck, Allemagne) et portées par tous. Drapeaux, collier à fleurs, peinture sur visage, chapeau, … noir-rouge-jaune se mêlaient dans la foule. Des petites places comme celle de la « Johanneskirche » à Sarrebruck ont été aménagées pour les supporters afin de suivre le match autour de quelques bières et entre amis devant un écran géant. Tous les bars ont sortis leurs télés sur les terrasses. A 19h ces dernières étaient déjà remplies.

Portugal – R.Tchèque 1-0

Malgré le plus petit des scores au tableau d’affichage, le Portugal n’a pas vraiment été inquiété. Cristiano Ronaldo a trouvé par deux fois les poteaux de Cech et aurait pu marquer le plus beau but de la compétition sur un ciseau acrobatique. Les tchèques à l’image de Jirasek ont montré beaucoup d’envie et de courage mais la différence technique était trop grande pour espérer l’emporter. Ils n’auront tiré en tout et pour tout que 2 fois au but, pas de quoi inquiéter Rui Patricio. Le Portugal fut donc le premier qualifié pour les demi-finales rapprochant son capitaine un peu plus vers le ballon d’or.

On s'attendait à des victoires à l'extérieur du Real Madrid et du FC Barcelone tant ils mènent les débats cette saison en Liga et qu'ils plantent des avalanches de buts chaque week end. Munichois et londoniens en ont voulu autrement.

On connaît désormais le dernier carré, les 4 équipes susceptibles de remporter le St Graal des clubs européens.

Le Bayern Munich poussé par un Ribéry en feu est venu à bout très facilement du dernier club français encore en compétition européenne (à noter que suite aux mauvais résultats des équipes françaises, le pays se retrouve en 6e position du classement FIFA, devancé par les portugais. Ainsi dès la saison prochaine, le 3e club français devra passer par le 3e tour préliminaire pour tenter de se qualifier en C1). Olic a fait la différence par deux fois sur des caviars de ses camarades poussant ainsi l'OM un peu plus dans sa sombre crise.

Le foot serait-il devenu un produit de luxe ? C'est la question que l'on peut se poser avec l'annonce de l'obtention par Canal + des droits de diffusion de la ligue des champions pour la période 2012 - 2015. Vendredi dernier, la chaîne cryptée a en effet remporté le dernier lot des droits TV, au nez et à la barbe de TF1.

Toutes les news >>